DEILLUMINAISSANCE 

                                                                                                                                                                mise à jour : 1er février 2018







                          Différents vécus
      du processus dans le monde  





Nota: Certains passages pertinents des textes se présente en vert, bonne lecture!





                                                  Giri Bala
   

                                                                                                                                                                                                                



Mon enfance n'eut rien de remarquable, excepté le fait que je possédais un appétit intiatiable.  Je fus fiancée très jeune.
    Mon enfant, m'avertit ma mère, tu doit maîtriser ta gourmandise.  Lorsqu'il te faudra vivre au milieu d'étranger, dans la famille de ton mari, que penseront-ils si tu passes ton temps à dévorer tout ce qui te tombe sous la main !
    La calamité prédite se réalisa.  Je n'avait que douze ans lorsque j'entrai dans la famille de mon époux, à Nawabganj.  Ma belle-mère se moquait nuit et jour de ma gloutonnerie.  C'était si pénible à endurer que mes facultés spirituelles se réveillèrent.  Un matin, es reproches furent particulièrement cruels.
    Je vous prouverai, fis-je, blessée au vif, que jamais plus je ne toucherai à la nourriture aussi longtemps que je vivrai !
    Ma belle-mère eut un sourire de dérision.
    Comment pourras-tu vivre sans rien manger, puisqu'il t'est impossible de vivre sans manger à l'excès ?
    Il n'y avait rien à répondre !  Néanmoins, ma décision était inébranlable.  Je gagnai un coin solitaire pour supplier le Père céleste.
    Seigneur, répétais-je, daigne m'envoyer un guru qui m'enseigne à vivre de la lumière, et non de nourriture !
    Je tombai dans une divine extase.  Conduite par une main invisible, je me rendis au ghat de Nawabganj, sur le Gange.  Chemin faisant,  je croisai le prêtre de la famille de mon époux.
    Honorable prêtre, fis-je, confiante, enseignez-moi à vivre sans manger.pris le chemin du ghat
    Il me jeta un regard surpris et ne souffla mot.  Finalement, il m'adressa ces paroles :
        Enfant, viens ce soir au temple ;  j'y célébrerai un service védique spécialement pour toi.
    Cette vague réponse n'était pas celle que j'attendais.  Je repris le chemin du ghat.  Le soleil matinal dorait le fleuve ; je me purifiai dans les eaux sacrées, comme pour une initiation.  Les vêtements mouillés, je quittai la berge lorsque soudain mon maître apparut devant moi dans une lumière éblouissante. à peine
       Mon petit, me fit-il d'une voix chargée de compassion, je suis le guru que Dieu t'a envoyé, en réponse à tes ferventes prières, touché de leur caractère inhabituel !
    Des aujourd'hui, tu vivras de la clarté astral, tous les atomes de ton corps se nourrissant dans le courant infini.
       Giri Bala retomba dans le silence. 
    La sainte repris sa narration d'une voix qu'on entendait à peine :
       Le ghat était désert et, néanmoins, mon guru nous environna d'une auréole protectrice, pour qu'aucun baigneur ne nous surprenne.  Il m'initia à une technique de kriâ libérant le corps de la nécessité d'absorber les grossiers aliments terrestres. 
La technique comprend un certain mantra(1)
et des exercices de respiration plus pénibles que ceux qu'on fait d'ordinaire.  Ni médecine ni magie :
rien d'autre que le kriâ.

       Je n'ai jamais eu d'enfants ; voici bien des années que je suis veuve.  Je ne dors que très peu, car pour moi il n'y a pas de différence entre le sommeil et l'état de veille. je médite pendant la nuit et, dans la journée, je vaque à des travaux domestiques.  Je suis très peu sensible aux changements de température, aux saisons. Jamais je n'ai été malade.  Lorsqu'il m'arrive de me blesser, je ne sens presque pas la douleur.  Je n'ai pas d'excrétions et peux contrôler la respiration et les battements de mon coeur.  Mon guru et d'autres grands êtres m'apparaissent souvent dans les visions.

       Mère pourquoi, demandai-je, pourquoi n'enseignez-vous à personne l'art de vivre sans manger ?

Je pensais toujours aux millions d'affamés du monde entier. 

       Je ne le peux pas.  Mon gourou ma expressément recommandé de ne divulguer mon secret  Il ne veux pas contrecarrer les plans divins de la création.  Les fermiers m'en voudraient si j'enseignais aux hommes à vivre sans aliment !  Les beaux fruits de la terre pourriraient inutilement.  Il semble que la misère, la famine et les maladies sont les fouets du karma qui finalement nous poussent à rechercher le sens véritable de la vie.

       Mère, fis-je en appuyant sur les mots, à quoi bon alors être seule à vous passer de nourriture ?

       Prouver que l'homme est esprit.  Démontrer que accession divine apprend progressivement à vivre de lumière éternelle, et non pas d'aliments grossiers(1).

       La sainte se réfugia dans un silence méditatif.  Son regard plongea en dedans d'elle-même et profonds miroirs de ses yeux devinrent inexpressifs.  Elle poussa un soupir particulier, prélude à la transe extatique ou l'on n'a plus besoin de respirer.  Pour un temps, son âme s'évada vers le royaume ou toutes les questions sont superflues, ou tout est béatitude.

       La nuit tropicale tombait.  La clarté de notre petite lampe à pétrole jetait une vive lueur éclairant les visages des paysans tournés vers nous en silence.  Les lucioles et les lumières des huttes environnantes s'allumèrent peu à peu.  C'était l'heure de prendre congé; il nous restait un long et pénible parcours.

       Giri Bala, repris-je lorsque la sainte eu rouvert les yeux, donnez-moi un souvenir un lambeau de l'un de vos saris .

       Bientôt, elle revint avec une grande pièce de soie de Bénarès aux mains et se prosterna soudain devant moi.  

       Mère,  dis-je avec vénération, laissez-moi plutôt toucher vos pieds sacrés !


     

(1)  La possibilité de se passer de nourriture, état atteint par Giri Bala, est un pouvoir yoguique cité dans les Yoga Satras(III , 31) de Patanjali.  La yogini se livrait à un certain exercice de respiration agissant sur le visuddha chakra, cinquième centre d'énergie subtile localisé dans l'épine dorsale.  Le visuddha chakra, en face de la gorge, le cinquième élément, akash ou éther, qui pénétre les espace inter-atomiques des cellules physiques.  La concentration sur ce chakra permet au yogi de vivre de l'énergie éthérique.
    Thérèse Neumann ne prend pas d'aliments grossiers et ne pratique aucune technique yoguique scientifique permettant de se passer de manger.  L'explication de ce fait doit être recherché dans les complexités du karma particulier.  Thérèse Neumann et Giri Bala se sont consacrées à Dieu pendant de nombreuses existences , mais les moyens d'expression sont différents.  Au nombre de sainte chrétiennes qui ont vécu sans manger, et qui étaient également des stigmatisées, citons sainte Lydwine de Schiédam, la bienheureuse Élisabeth de Rent, sainte Catherine de Sienne, Dominica Lazarri, la bienheureuse Angèle de Foligno, et, au XIXe siècle, Louise Lateau.  Saint Nicolas de Flue(le Frère Klaus, du XVe siècle, dont l'appel chaleureux a sauvé la Confédération helvétique) s'est abstenu de nourriture durant vingt ans.
              Zinaida Baranova
 

  Entretiens avec Zinaida Baranova(1 de 4)

Zinaida Baranova vit de prâna depuis plus d'une décennie.  Aujourd'hui nous nous rendons dans la belle Russie pour recevoir Zinaida Baranova cette septuagénaire qui se dispense de nourriture et ne compte que sur le prana pour sa subsistance depuis plus d'une décennie.

En 2006, elle a fait la une des journaux Russe quand il ont découvert qu'elle ne mangeait aucun aliment.  Malgré ses 70 ans à l'époque, les scientifiques qui l'ont examinée ont été étonnés de découvrir qu'elle avait le système biologique d'une femme de 30 ans.  En effet, malgré son âge avancé, Zinaida aux joues roses est heureuse et donne une image de bonne santé.

   Parvenir à un mode de vie sans nourriture était quelque chose à laquelle elle gravitait naturellement.  Zinaida explique que ce mode de vie fut décidé de façon inattendue à notre correspondante de suprême master télévision.

 

Interwiew

Zinaida : Je vis en Russie au village Koutais à Goriachii Kliuch dans la région de Krasnodar.  Cela fait assez longtemps que je me nourris de façon alternative.  Je ne me nourris pas avec la nourriture physique que nous avons sur la table, mais avec la nourriture de l'énergie qui se trouve en abondance autour de nous.  Et en fait, le 26 Mars de cette année cela fera onze ans que j'ai adopté ce mode de vie.  Mais en fait je ne l'ai pas adopté consciemment.  Cela c'est passé le 26 Mars de l'an 2000.  J'approchais consciemment de l'an 2000 tout simplement selon la Haute Intelligence Universelle pour traverser la barrière de la perfection spirituelle et la barrière de la perfection physique

Commentatrice: Avant de ne plus se nourrir d'aliment Zinaida, avait adopté un régime sain et protégeant la vie durant 7 ans.

Zinaida : Je vivais essentiellement avec un régime végétarien un système mixte de nourriture ordinaire.  Cela signifie des aliments cuits et des végétaux crus.  Ici dans la nature sous nos climats des contreforts du Caucase, l'herbe est verte près des deux tiers de l'année.  Il y a des végétaux vert qui peuvent être mangés crûs.  Par conséquent, je n'avais aucune information sur l'alimentation crue,  la mono alimentation crue.  J'utilisais simplement et intuitivement ce que j'avais sous la main, tout ce qui était dans mon jardin.  Je faisais tout pousser dans mon jardin.  J'avais tout : légumes, légumes à feuille et fruits.  Et avant de cueillir quelque chose dans le jardin, je demandais si je pouvais le prendre, en expliquant que j'en avais besoin et je remerciais pour cela.  En général, ils poussent pour que les humains les utilisent, mais quand vous les traitez dans ce sens, vous sentez qu'ils se donnent avec satisfaction.  Ensuite ils se donnent avec gratitude à cette personne.  Et en fait une telle communication se déroulait tout le temps.  Comme dire ''bonjour'' quand vous allez dans le jardin et commencez à communiquer avec vos plantes.  Et petit à petit, facilement, mon corps c'est adapté. Il se trouve qu'il était nécessaire que tous les centres d'énergie interviennent afin de fournir à mon corps la force de vie nécessaire.  Il s'avère qu'un tel phénomène est possible, et le 26 Mars de l'année 2000 j'ai reçu un message télépathique : ''Essaie maintenant sans nourriture''. Et depuis, j'essaie.  Je vis ainsi depuis 11 ans

Commentatrice : Initialement, Zinaida à seulement renoncé aux aliments solides , mais 18 jours plus tard, elle reçu un autre message : ''Maintenant tu peux continuer sans eau''.  Avec une confiance totale dans ses guides divins, qu'elle appelle ses ''enseignants'', Zinaida a aussi abandonné l'eau.  Fait intéressant, à cette époque, l'odorat de Zinaida pour l'alimentation semblait s'être éteint, mais son sens de l'odorat pour les autres choses demeurait.

Question : Quel genre de changements avez-vous vécut pendant les premiers jours, les premières semaines...?

Zinaida : S'agissant de mon état physique, il n'y a pas eu de sensations spécifiques, parce que tant d'années avaient passé avant cela...Fondamentalement , pendant 7 ans,j'ai amélioré ma santé.  J'ai eu des périodes ou je n'ai bu que de la soupe végétarienne liquide.  Il y avait de courtes périodes de jeune, puis j'ai fais un nettoyage du corps, le nettoyage du foie, des reins et des ganglions lymphatiques. En fait, tous les systèmes du corps. J'ai tout nettoyé, et de ce fait, il n'y a pas eu de changements notables dans la phase du début.  Mais quand on m'a donné la recommandation d'essayer sans eau,, pendant 1 mois, environ 40 jours, j'ai eu des crampes. Et ce fut très difficile pour moi.  Ce fut difficile pour mon corps de ce passer de l'état ou j'ingérais de l'eau physique à celui ou les poumons la fournissent.  Mais tout ça est passé.  Ce fut très difficile pendant ces 40 jours.  En fait mes mouvements étaient un peu lents et je devais me déplacer avec parcimonie parce que je me sentais faible.  Puis ça a disparu.

Question : Quel genre de pensées aviez-vous et comment avez-vous surmonté la nécessité de boire et de manger?

Zinaida : Comme je n'ai pas fait ça consciemment, Je n'ai pas eu à surmonter quoi que ce soit.  C'est venu à ma conscience :''Essaie sans nourriture''.  OK.  J'ai demandé : ''Dois-je nettoyer mon intestin?''.  Parce que généralement, avant de cesser de manger pendant un temps, nous nettoyons notre système;  Mais la réponse a été négative.  Pas besoin de nettoyage, le corps, l'intestin, s'est nettoyé trois fois le même jour.  Je me sentais nettoyée comme avec un lavement.  C'était nettoyé et c'était tout, et depuis, je n'ai jamais nettoyé mes intestins depuis 11 ans.

Question : Vous avez des amis, de la famille.  Comment ont-ils réagi ?

Zinaida : Lorsque je vivais la période de transition de la façon normale de vivre en mode alimentaire alternatif, je vivais à Kiev avec des amis.  Je me préparais à recevoir des invités.  Je rentrais du marché avec deux sacs contenant toutes sortes de nourriture végétarienne.  J'ai tout rangé sur les étagères, et j'ai alors reçu la recommandation: ''Essaie sans nourriture''.  Quand mes amis sont arrivés, je l'ai ai invités à table, les ai servis.  Ils m'ont demandé :''Pourquoi ne manges-tu pas?'' Je leur ai dit :''A partir d'aujourd'hui je ne mangerai rien''.  ''Oui bien sur, ils ne me croyaient pas, mais finalement je les ai convaincus que je tentais de vivre comme ça.  Mais même s'ils étaient au courant de ma décision, quand nous nous rencontrions, ils oubliaient.  Ils me proposaient quelque chose de savoureux : ''Zinaida goute ça!''.  Je regardais et souriais : ''Vous avez encore oublié''.  En fait pour eux, c'était inhabituel.  Ma fille m'a appelée très souvent pour me demander :''Maman, tu n'es pas malade?''

Ils pensaient qu'en vivant ainsi, je serai malade.  Je les rassurais à chaque fois.  Même quand j'étais en Inde, elle m'appelait pour me demander si j'étais malade.  Tout va bien! 

  

 Entretiens avec Zinaida Baranova(2 de 4)

Questions : Que pouvez-vous nous dire sur le fait de vivre de prana? Utilisez-vous l'énergie du soleil ou des éléments qui vous entourent? Avez-vous une idée d'ou vient cette énergie?

Zinaida : En principe, les flux d'énergie différent beaucoup.  Dernièrement, il y a même les énergies cosmique.  Dans le yoga Agni, il est fait mention de l'énergie Lucida Matéria(la matière rayonnante).  L'énergie du feu.  Il y a l'énergie qui vient de la planète Logos.  Ensuite, en général, il y a des énergies qui viennent jusqu'à la planète.  Maintenant, en fait, il y a un flux très fort d'énergies venant jusqu'à la planète, et toutes les heures, la pression de transformation change en l'espace d'une nanoseconde dans laquelle la terre existe, se multipliant par onze fois à chaque heure qui passe.  Par exemple, la prochaine heure il y aura onze fois plus d'énergie que dans cette heure, et ainsi de suite.  L'énergie augmente très vite.  Il y a une grande diversité d'énergies.  Parfois, littéralement, l'énergie ne fait pas que venir, mais elle afflue, comme beaucoup me le disent.  Elle viennent avec une très forte pression, très forte.

Question : Vous ressentez cela?

Zinaida : Je les ressens parfois.  Quand je ne suis pas détendue, j'ai chaud, comme dans un sauna un tel état peut se produire.  Quand une personne est occupée-non détendue-les énergies ne peuvent pas passer par la personne;  elle l'évitent et passent.  Pour être attentif et sensible à ces énergies, mon être intérieur me parle-mon coeur, mon âme, mon être, Energofite, Luciole, Petite Lumière, en fait mon plus grand ''Je'', me fais savoir.  Et lorsqu'ils me disent, tout d'un coup je commence à éternuer.  Je ne cesse d'éternuer en permanence.  Je sens que j'ai très chaud, que mes cheveux sont humide.  Je me dis: ''Eh bien, bien, bien ...''  J'aimerai tout laisser tomber et aller me coucher.  Au moins, je dois m'asseoir, me détendre ou m'allonger, et peu de temps après, environ 15-20 minutes, je m'adapte au nouveau flux et je peux recommencer à travailler.  C'est donc ainsi que ce processus fonctionne.  Si je regarde autour, il y a tellement de travail à faire ceci et cela, mais plus d'une fois j'ai été consciente que ''votre tâche est de vous transformer'', et pour le reste, vous trouverez d'autres qui peuvent aider, qui peuvent vous rmplacer.  Quelqu'un d'autre peut le faire pour vous, donc c,est vraiment nécessaire''.  

                                                     ''Processus''

Question : Quelles sont les étapes nécessaires pour ne plus s'alimenter physiquement?  Zinaida a partagé quelques conseils et ses expériences personnelles.

Zinaida : Tout d'abord, chacun doit lui-même décider s'il veut passer à la nourriture pranique.  Est il prêt à le faire?  A-t-il besoin de cette expérience?  Parce que ce mode de vie n'est pas nécessaire pour tous.  Et après avoir eu une réponse, il peut se demander ce dont il a besoin.  Mais avant de poser cette question au corps, il est important de passer à un régime végétarien crû; ce peut être une alimentation crûe monodiète, des jus de fruit ou de l'eau.  Je tiens à mentionner une chose : je ne suis pas sûre du jeûne sec.  Durant ces sept années au cours desquelles j'ai amélioré ma santé et me suis préparée, je n'ai pas eu plus de trois jours de jeûne.  Pas plus de trois jours, et surtout pas sans eau.  Bien sûr, il est important de passer par le processus de nettoyage du corps d'abord, puis après cela, on peut penser à vivre de prana.  Si cela est nécessaire, le corps va réagir.  Mais pour que ce passage devienne permanent, il est nécessaire de passer par des modes de vie alternatifs afin que le corps puisse remplacer son activité avec l'énergie que nous retirons normalement de la nourriture physique.  Qu'est ce que cela signifie?  Il est nécessaire d'engager tous les centres d'énergie dans notre corps pour que cela fonctionne.  Pour cela il est important de garder vos pensées pures, la partie spirituelle intérieure, et le corps physique;et c'est pour ouvrir les l'énergie.  Chercher l'aide de quelqu'un d'autre pour altérer vos centres d'énergie est très dommageable.  Cela peut causer tellement de dommages que vous pourriez vous retrouver dans un établissement médical par la suite.  C'est ma réponse.

Commentatrice : Donc nous ne devrions pas compter sur les autres. Il est toujours bon de trouver son plus grand '' Moi''

Zinaida : Oui, c'est nécessaire, premièrement, pour élever votre potentiel spirituel et la connexion avec votre plus grand ''Moi'', avec votre âme, avec votre coeur, afin que nos cellules puissent également nous aider dans cette affaire.

Commentatrice : Selon les expériences de certains respiriens, perdre du poids est l'un des processus qui se produit pendant l'étape de la transition avant que le corps ne se stabilise.  Zinaida n'a pas eu cette expérience.

Question : Lorsque le corps est prêt à vivre sans nourriture physique, est-il vrai que l'on ne perd pas tant de poids?  On se sent comme si on était toujours rassasié?

Zanaida : Moi, par exemple, je ne ressens pas la faim, c'est le premier point.  En second lieu, j'ai besoin de faire quelque chose avec mon poids, car je dois encore en perdre.  Mais être comme ça est également inclus dans le plan de Dieu d'une certaine manière.  Cela ne fonctionne pas pour moi : je ne peux pas perdre de poids.  Au contraire, une sorte de rondeur du corps se produit.  Afin de nettoyer le corps et de transformer, on devrait l'échelonner.  Au moins c'est ainsi pour moi.  Cela peut être différent pour les autres, je ne sais pas.  Voilà comment ça fonctionne pour moi et c'est tout.  Lorsque je suis passé à la nourriture alternative, je faisais plus de 90 kg.  Je perdais du poids très lentement.

Question : Comment ressentez-vous cette énergie, cette nourriture?

Zinaida : Je ne pense pas être nourrie.  Je ne pense pas recevoir de nourriture, et je me sens rassasiée.  C'est comme respirer, manger comme respirer.  Quand il y a assez d'air, nous ne pensons pas que nous respirons.  Je ne ressens pas non plus cette nourriture.  Cela se passe constamment, et lorsque les centres d'énergie travaillent, ils régulent le processus;  c'est régulé.  Le coeur le régule, et aussi le plexus solaire, c'est comme le ''maitre de cérémonie'' qui régit, et nôtre coeur est nôtre conscience plus élevée.  Il comprend, sait tout, et garde tout en équilibre.  Concernant la méditation, j'ai une méditation ''dynamique'' je suis toujours en mouvement.  Si une question se pose, je reçois immédiatement la réponse.

Questions : Que pourriez-vous dire à ceux qui veulent vivre de prâna?  A quels types d'obstacles peuvent-ils s'attendre et comment les surmonter?

Zinaida : Que peuvent-t-ils faire?  Il est nécessaire de comprendre votre mission.  Par conséquent, chaque personne devrait recevoir ses propres réponses aux questions qu,elle a, que la plupart des gens ont...  Chacun doit recevoir ces réponses lui-même.  Il devrait se lever, se détendre, se tenir comme une grande pendule, et entrer dans l'état d'unité.  Ce peut même ne pas être une méditation, comme beaucoup la font, mais une sorte d'état méditatif ou en communion avec le grand ''Soi''.  Tournez-vous votre coeur et demandez-vous : ''Est-il nécessaire pour moi d'avoir L'expérience du passage à la nourriture prânique à ce stade de ma vie?''  Et si votre corps se penche vers l'avant, comme si vous deviez même faire un pas en avant afin de ne pas tomber, cela veut dire ''Oui''.  Si c'est vers l'arrière, cela veut dire ''Non''.  C'est ce que Jasmuheen à mentionné dans les livres qu'elle écrit, il y a de nombreux livres sur le sujet.  Et puis vous commencez à réfléchir, si la réponse et oui, vous devriez commencer à penser quand commencer,comment commencer, le calendrier;  en fait, réfléchir à tous les détails du processus, comment aller plus loin.  

Entretiens avec Zinaida Baranova(3 de 4)

Commentatrice : Avant de devenir respirienne, Zinaida avait adopté pendant 7 ans, une diète végétalienne saine qui protège la vie.  Après être devenue respirienne, elle voyagea en Inde pour une quête Spirituelle, à la recherche de son Moi Divin.

Zinaida : J'ai reçu mon initiation là-bas.  Il y avait des Krishnaites, et il y avait aussi Gaudiya Math, une partie des Krisnaites, qu'on appelle aussi disciples de Krishna.  Donc c'était ISKCON(société internationale pour la conscience de krishna), et voici Gaudiya Math.  Et donc le chauffeur de pousse-pousse m'a amenée.  Je lui ai montré que je devais aller  à l'hôtel, mais il m'a amené là et je me suis retrouvée non pas à l'hotel mais dans un ashram ou se trouvait ce groupe.  C'était un lieu si saint.  Et il m'ont accepté, après trois jours ils m'ont donné l'initiation.  Il faut d'ordinaire dix ans de service et tout cela pour recevoir l'initiation des gens d'ISKCON.  Ils m'ont appelée ''Djainti Kadevidasi''.Oui.  ''Djai'' signifie ''Gloire, Gloire''.  Quand j'ai découvert que cela signifie ''Glorification''.  J'ai pensé ''Mon Dieu, comment le gourou le savait-il?''.  Cela signifie qu'il avait utilisé le chapelet, avait médité et me l'avait donné.  Et pour moi, cela ma rendue très heureuse parce que je remercie toujours pour tout : ''Gloire à Dieu, Gloire à Dieu,''  Et il s'avère que le gourou a vraiment entendu cela de mon Moi Intérieur, ce ''Gloire'' et il m'a donné ce nom : Djainti Kadevidasi.  Et en accord avec les traditions Slaves, ''Daiava''.  C'est un nom communautaire mais il y a aussi un nom sacré, qui est seulement connu des Dieux  de haut niveau.

Question : Pouvez-vous nous en dire plus sur votre pratique?

Zinaida : Sur la voie de la perfection Spirituelle, il y avait beaucoup plus d'étapes avant ma transition à l'alimentation alternative.  J'essayais et je vivais d'après les préceptes.  Il y avait une période dans ma vie au cours de laquelle je vivais en société tout en suivant les préceptes.  Ce n'étais pas facile.  Ensuite, je suis passée par le processus de stabilisation ou d'équilibrage de mes pensées.  Je me libérais de toutes pensées afin d'être capable de contrôler mes émotions, d'être dans un état de calme.  C'est seulement après ce processus que j'ai réalisé avec quelle sagesse mes enseignants me guidaient.  Ce n'est pas par hasard que j'ai trouvé un livre de Perepetitsyn : ''La pierre Philosophale'', ou il  a décrit la méthode de la prière de Jésus, une méthode qui est dans les prières chrétiennes dans lesquelles la prière de Jésus doit-être répétée constamment, constamment, un peu comme les Krishnaites répétant le mantra Maha.  Cependant dans ce livre il est recommandé que la prière de Jésus soit répétée seulement trois fois une lecture en trois fois.  J'étais curieuse de savoir pourquoi si peu.  J'ai été informée de l'intérieur que c'était une méthode très bonne et bénéfique et qu'elle donnait de meilleurs résultats que celle consistant à répéter constamment.  C'est parce qu'une prière de cette lecture en trois fois est dirigée pour nettoyer l'âme dans ces coins ou les mauvaise pensée sont attirées, ce qui déclenche la mauvaise humeur.  Et c'est très important, parce que par la loi de la similarité, qui se ressemble s'assemble, s'il y a un crocher sur le mur; il y a un endroit pour accrocher le manteau.  S'il n'est pas là, il n'y a pas d'endroit pour l'accrocher.  Donc, s'il n'y a pas de tel coin dans l'âme c'est similaire à l'idée qui s'élève, l'idée ne va pas rester, et ainsi de suite.  Et ce processus a duré neuf mois.  Il a duré tout le printemps, l'été et l'automne de l'une des années que j'ai passé ici à la campagne.  Ensuite quelque chose est arrivé : je suis entrée dans ce genre d'état.  Nous avons une personne ici en Russie, Kliuev Alexander vasilievich, qui étudie le phénomène de la progression évolutive des humains, et il m'a expliqué après coup.  Il m'a dit que j'étais née dans l'Esprit Saint.  Quand je me suis libérée du flot de ces pensées, il y avait le silence- partout régnait ce silence, cette tranquilité, et il y avait aussi le silence dans mon âme et pas de questions, de mots, aucune pensée, absolument aucune.  Et la lumière entrait dans mon être, et en sortait...Et je l'ai vu comme un état préliminaire.  J'étais dans un état tellement Divin, et les larmes coulaient-c'était un tel silence, la félicité et la lumière.  Et cet état a été décrit par Kliuev Alexander Vasilievich comme le fait d'être''né dans l'Esprit Saint''.  Après cela, je suis toujours dans un état d'équilibre complet, indifféremment de ce qui peut arriver, mème ce qui pourrait définitivement affecter les autres.  En fait, j'ai une approche consciente envers tous les événements et je les vois de cette façon : Si je peux changer quelque chose pour le mieux, c'est une chose; mais si c'est seulement pour agiter les émotions, alors il n'y a pas de raison d'ennuyer notre terre Mère et de traumatiser son axa terrestre.

Question : Cela signifie-t-il que lorsque nous avons de mauvaise pensées, ou n'agissons pas correctement, cela affecte notre terre?

Zinaida : Tout à fait.  D'ou l'intérêt du calme.  Ensuite, Ensuite j'ai beaucoup sur cet Agni yoga.  Il s'est avéré que c'était la plus important, la première chose, que j'avais à apprendre.  Le royaume spirituel m'enseignait la sagesse de la soumission-Séraphim Sarovskii et Sergey Radonejskii il m'enseignaient à être soumise.  Comment agit -on en général? Si on réussit quelque chose, si on veut changer quelque chose qui nous serait bénéfique, et ainsi de suite, on commence par l'imposer aux autres : ''Tu devrais aussi essayer, essaye!''  Mais on devrais jamais insister.  On devrait plutôt demander : ''Est ce que cette personne le veut ou pas?''.  Vous pouvez lui parler de votre expérience après-coup mais ce n'est pas une bonne chose d'insister ''Tu devrais faire ceci et cela.''  Mais je parle en connaissance de cause, nombre d'entre nous, si nous apprenons quelque chose, nous avons tendance à l'imposer à tout le monde, tout le monde. Nous ne devrions pas le faire.

Qu'est-ce que la soumission?  C'est lorsque vous voyez, comprenez, et gardez le silence, et ce n'est pas parce que vous vous considérez meilleur que les autres ou que vous regardez les gens de haut en pensant  ''il n'y a aucun intérêt à leur dire''.  Mais c'est parce que ce n'est pas tout le monde et ce n'est pas toujours nécessaire et sûr de le dire.  C'est cela la soumission.  C'est une qualité très importante, parce que parfois vous pensez : ''Mon comment aider ce personne?'', mais elle ne veux pas être aidée.  Elle se sent bien comme elle est!  Elle vit merveilleusement.  Donc c'est aussi quelque chose qu'ils m'ont appris.  Après avoir lu cela, j'ai commencé à prier, presque continuellement.  J'ai prié en travaillant dans le jardin-Quand on travail avec c'est mains, l'esprit demeure libre.  Donc durant c'est neuf mois j'étais dévouée à cette prière.  Et alors mes pensée se sont calmé et ''la naissance dans l'Esprit Saint'' a eu lieu.  C'était très spécial.

Question : Et alors vous avez ressenti que la connexion avec Dieu est devenu plus proche, votre vision intérieure, votre intuition...

Zinaida : Et bien, au moins ces pensées ne me faisais plus obstacle.  Ma communication,  pour ainsi dire, avec le plan raffiné, avec les Saint de la terre russe, avec mes enseignant, se produisait déjà très régulièrement.  Il y a des enseignants d'Agni Yoga.  Il y a des enseignants-tous les Saints de la terre russe, et bien sûr, Theotokos.  Ma croyance et de suivre la synthèse, ce qui signifie que j'accepte tous les enseignants : Bouddha, Mohamet, et tous les prophètes, Zoroastre, et ainsi de suite. parce qu'il sont les enseignants qui on apporté è l'humanité la connaissance en ces temps, et spécifiquement à certaines personnes auxquelles ils ont été envoyé par le ciel.  Et chacun d'entre eux apportait sa connaissance depuis la même source, par conséquent, je vois une similarité dans chacune d'entre elles, dans le coran, et dans l'évangile.  Cela signifie que tout vient de la même source.  Il n'y a pas de différence, pas de contradiction; donc, tout est ''Un''Nous devrions nous guider par la loi de l'unification au lieu de la division.  Donc je vis selon ce principe.(Fin de la troisième partie).

Entretiens avec Zinaida Baranova(4 de 4)

Commentatrice: Pourriez-vous dire ce que vous pensez qu'il est important de savoir pour réussir à passer cette période ou la traverser plus vite, plus facilement ?

Zinaida: Tout d'abord, afin d'élever la conscience, nous devrions pas l'arrêter.  Et notre mode de vie est ce qui la ralentit.  Bien sûr, il est vraiment nécessaire de s'abstenir de manger de la nourriture morte, tuée, de ne pas manger de viande.  Parce que ceci abaisse énormément nos vibrations.  Disons que la conscience est élevée, mais il est difficile pour notre corps de s'élever, c'est une si grosse masse.  Pour certains, c'est plus gros, pour d'autres c'est plus petit.  Le fait est que nous sommes aussi affectés par tous les produits chimiques qui sont dans notre nourriture; il y en a beaucoup.  Il y a beaucoup d'aliments génétiquement modifié...  Parfois, quand j'achète de la nourriture pour mes invités, par exemple du sarrazin, si nécessaire, je vais le tenir et penser : Est-ce génétiquement modifié ou pas ? ''Non'' Alors je l'achète.  Je vais aussi prendre le pain, les biscuits salés ou les cookies et faire pareil.  Je vais ''essayé'' de voir ce que c'est dans mon esprit bien sûr.  Il y a beaucoup d'aliments pour bébé, surtout les sucrés, génétiquement modifiés.  Pourquoi les gens sont ils forcés de manger autant d'aliments génétiquement modifiés?  C'est pour tout détruire sur terre.  Surtout ici en Russie, la plus jeune génération, l'humanité, ceux qui sont en pleine croissance.  Vous comprenez?  La bière, l'alcool.  Tout ceci détruit le mental, détruit le système nerveux, et la bière change les hormones mâles en femelles et la plus jeune génération qui aime la bière, il devienne en fait stérile.  Vous imaginez?  Vous voyez la variété des produits carnés?  Vous ne pouvez pas les compter.  Vous entrez dans un magasin et il y a toutes sortes de choses, n'est-ce pas?  Mais cela revient en fait à tuer nos petits frères.  Mais il y a un équilibre qui existe dans le monde.  Il y aura beaucoup de sang humain versé tout comme beaucoup de sang de nos petit frère les animaux, est versé.  Et cela, que vous le vouliez ou non.  La loi de l'équilibre existe dans la nature.  Omraan Michael Aivanhov a parlé de cela dans son livre ,,Le yoga de la nourriture''.  On a l'impression qu'il n'y a pas de mal à manger de la viande, une saucisse ou du jambon et celui qui en mange ne touche pas ces animaux, il ne les tue pas, donc il semble qu,il n'a rien à voir avec cela.  Mais que dire de la demande?  C'est donner l'ordre de tuer.  En fait, Il est le client qui ordonne non seulement de tuer les animaux, il est le client qui ordonne aussi de tuer les humains.  Vous imaginez?  Voulez-vous être un meurtrier, vous considérez-vous comme un meurtrier?  Avant d'en manger,  mettez un morceau de viande dans votre appartement chaud ou la température pourrait même être inférieure à celle de votre corps, vous pouvez imaginer ce qui va arriver à ce bout de viande dans votre corps: cela va pourrir.  Notre intestin appartient au monde des animaux herbivores.  Et il y a tant de blocages, de replis, poches et avant que la viande ne traverse tout l'intestin humain, elle sera pourrie.  Comment peut-on parler de bonne santé?  Nous recevons en abondance les choses qui pourraient nous nuire.  En plus, quand le corps lutte pour décomposer la viande, afin de nous donner quelque chose, il dépense plus d'énergie que la viande nous donne.  Il y a plus de mal de fait que de bien.  Même du point de vue scientifique, il n'y a aucune raison d'en manger.  C'est prouvé scientifiquement. Et le mythe selon lequel la viande fournit les acides aminés essentiels est de la pure fantaisie.  J'ai eu une expérience.  Mon petit fils avait des poux et il fallait quelque chose pour le guérir rapidement.  Donc j'ai acheté du pollen de pin et il y avait une liste de saveur nutritionnelle.  Mon petit fils était surpris: ''Mamie, regarde!  Même les acides aminés sont mentionnés''.  Par conséquent les acides aminés sont dans tout.  C'est une illusion, des gens m'ont littéralement dit qu'un être humain ne peut vivre sans viande que ces éléments ne peuvent être trouvés nulle par ailleurs, hormis dans la viande: absurde!  Nous avons tout.  Tout ce dont une personne a besoin peut être trouvé dans les végétaux et même si quelque chose manque, notre corps peut produire ce qui lui est nécessaire.  Tout peut être fait. 

Commentatrice: Ses profondes prières et le fait qu'elle compte sur Dieu pour être guidée ont permis à Zinaia de vivre de l'énergie cosmique sans avoir besoin de de consommer de nourriture physique.  Elle explique que: ''C'est une façon de se nourrir alternative, c'est ce nourrir de l'énergie d'origine, comme le font les minéraux, les plantes et les planctons''.

Zinaida: Chers amis, je sais que presque vous tous, comprenez déjà sans doute que nous vivons une période très difficile, à l'aube du bond évolutionnaire de la planète et à l'aube du bond évolutionnaire de toute l'humanité et tous les être vivant sur terre.  Et nous sommes responsables devant '' Mère Nature'', que nous avons grièvement blessée par nos actions : je parle de toute l'humanité.  Et J'aimerai vous chanter une petite chanson de la perspective de Mère Nature.

                                                    CHANSON DE ZINAIDA


                                                         

                             Moi, Mère Nature vous parle: mes enfants! le grand passage se produira sur la planète.  Faites demi-tour, mes chéris!  Je vous donne tous mes pouvoirs.


Le pouvoir de la terre, le pouvoir de l'eau, le pouvoir de l'air, prenez-le mes enfants!

Le pouvoir de la terre, le pouvoir de l'eau, le pouvoir de l'air, prenez-le mes enfants!


                             Moi, Mère Nature vous parle: mes enfants! le feu sacré nettoiera tout, proche et lointain, il transformera vous et moi et donne à chacun ce qu'il mérite.


Le pouvoir de la terre, le pouvoir de l'eau, le pouvoir de l'air, prenez-le mes enfants!

Le pouvoir de la terre, le pouvoir de l'eau, le pouvoir de l'air, prenez-le mes enfants!


                             Moi, Mère Nature vous parle: mes enfants! le feu rageur balaye tout, proche et lointain.  Ceux qui réussissent à m'ouvrir leur coeur vivront en moi à jamais!


Le pouvoir de la terre, le pouvoir de l'eau, le pouvoir de l'air, prenez-le mes enfants!

Le pouvoir de la terre, le pouvoir de l'eau, le pouvoir de l'air, prenez-le mes enfants!


Je suis Mère Nature! je vous aime tous! je vous aime tous! Je suis Mère Nature! je veux tous vous sauver.




                 MERCI  ZINAIDA  POUR  CE  BEAU  PARTAGE!